Les soutiens de la CEPDR

LES SOUTIENS DE LA CEPDR

Quel que soit notre âge, nous sommes tous concernés par la route, automobiliste, piéton, cycliste, scootériste ou motard, et aucun d’entre nous n’est à l’abri d’un accident. Non, l’accident n’est pas une fatalité ! Le comportement humain en est la principale cause. Non, il n’arrive pas qu’aux autres ! Derrière chaque accident, ce sont des vies qui sont en jeu et des familles qui risquent d’être brisées.

Si la répression est un des outils en matière de sécurité routière, il est primordial d’agir dans le domaine de la prévention pour que nous ayons tous conscience de notre responsabilité vis-à-vis des autres usagers de la route et des conséquences dramatiques qu’un comportement dangereux peut entraîner.

Dans l’Hérault, un tiers des tués de la route le sont dans un accident impliquant un conducteur alcoolisé. Même si cela ne se termine pas toujours par un accident, l’alcool est également responsable de très grosses fautes de comportement comme de grands excès de vitesse ou des dépassements dangereux.

Par ailleurs, la tranche d’âge des 18/24 ans représente 15 % des tués, toutes causes d’accident confondues. Les jeunes participants aux événements festifs organisés pendant leur cursus universitaire (périodes d’intégration, soirées, galas de fin d’année) sont particulièrement exposés aux risques liés à une consommation excessive d’alcool, trop souvent induite par la recherche de sensations fortes, voire de comportements à risques (binge drinking).

Toutes les actions qui permettent de les sensibiliser aux conséquences tragiques qui peuvent en résulter, tant pour eux-mêmes que pour les autres, contribuent à faire baisser l’accidentalité sur nos routes. Je salue donc l’initiative de l’Association Générale des Étudiants Montpelliérains (AGEM) qui dans le cadre de son projet “Convention Étudiante des Projets Durables et Responsables” fédère une vingtaine d’associations étudiantes du département autour du concept d’organiser des événements festifs de façon responsable et raisonnable.

A ce titre, l’AGEM bénéficiera du soutien de la préfecture de l’Hérault dans le cadre du Plan Départemental d’Actions de Sécurité Routière (PDASR), déclinaison annuelle du Document Général d’Orientations 2018-2022 (DGO) qui détermine les orientations d’actions en matière de sécurité routière pour le département de l’Hérault sur les cinq années à venir.


Pierre POUËSSEL

Préfet de l’Hérault

EN COURS…

EN COURS…